Histoire du Qi Gong

Si le terme Qi Gong apparait pour la première fois dans un texte Taoïste sur la base des théories du souffle (Neigong) sous la dynastie des Tang (618-907), il fut officialisé en 1949 par Huang Yueting.La théorie du Qi remonterait au règne de l'empereur Jaune Huang Di (environ 2500 av.J.C.), période qui correspond au tout début de la médecine chinoise.Les premières traces de description d'exercices physiques destinés à améliorer la santé remontent au début des Han (206 av JC à 220 ap JC, tableau du Daoyin du tombeau n°3 des Han de Mawangdui province du Hunan).Au temps des Han postérieurs (23-220 ap JC), le célèbre médecin Hua Tuo développa les mouvements du jeu des cinq animaux ce qui explique que son nom soit associé à ces techniques (Hua Tuo wuqinxi).
Les premiers essais sur l'art de nourrir la vie ou la préservation de la santé, ont été écrits par des lettrés de l'école taoïste (daojia), en continuité avec la pensée de Laozi et de Zhuangzi (vers 370-300 av. JC). Le Yang Sheng Lu (nourrir la vie) écrit par Xi Kang (223-262 ap JC) introduit les concepts à la base du Qi Gong moderne.D'après la légende, Bodhidharma moine bouddhiste tamil originaire du sud de l'Inde, le fondateur légendaire en Chine de l'école Chan, aurait introduit dans le temple Shaolin sur le mont Tsongchan des exercices constitués d'étirements des muscles et des tendons pour améliorer la santé des moines. Toujours d'après la légende, il aurait écrit un manuel de qi gong contenant la description de ces exercices, le Yi Jing Jing. Bodhidharma aurait créé et enseigné le kung-fu Shaolin aux moines du temple Shaolin, pour les aider à se défendre des animaux et des brigands qui rodaient autour du monastère.
Sous la dynastie Tang (618-907), la conception taoïste du monde a fortement influencé les pratiques corporelles chinoises. Les exercices physiques ont été orientés dans le but d'assurer la libre circulation du souffle et des fluides corporels. C'est à cette période, que le terme qi gong apparait pour la première fois comme théorie des souffles (neigong).Le Général Yue Fei (1103-1141) auraient créée les huit pièces de Brocard (Ba Duan Jin), afin d'améliorer la santé de ses soldats. Yue Fei serait également à l'origine des styles de boxes : xing yi et des serres de l'aigle.La plus ancienne explication des 12 mouvements du Yi Jing Jing a été décrite dans un livre publié en 1858 par Pan Weiru "techniques essentielles pour garder la vie". Cette description reprise dans le traité illustré "Neigong tushuo" publié en 1882 (explications du travail interne), préfacé par Wang Zuyuan, a été une importante source d'inspiration pour le qi gong moderne.

Le Qi Gong littéralement « travail du souffle » regroupe un ensemble de techniques énergétiques issues de la médecine traditionnelle chinoise.
Comme dans la pratique du Tai-chi-chuan, les exercices de Qi Gong utilisent des mouvements lents ce qui favorise, la respiration et la concentration, permettant ainsi d'harmoniser le corps et l'esprit.
Les effets d'une pratique assidue se retrouvent sur la santé en termes de prévention et sur le développement personnel. 

Ajouter un commentaire